Rechercher

Vous avez dit douleurs cervicales ?

Dernière mise à jour : 21 juin

Vous êtes stressé au travail ou il y a des tensions à la maison ? Ou vous êtes souvent assis au travail et tapez 7h/jour à l'ordinateur peut-être dans une position inadéquate ? Alors vous connaissez probablement les douleurs dans la région du cou et des épaules et dans la colonne cervicale. Ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas le seul dans ce cas ! De nombreuses personnes souffrent de douleurs intenses au cou. Mais nous allons changer cela maintenant et prendre le taureau par le cou 😉.

  • Quelques faits sur les douleurs cervicales

  • Comment la douleur au cou se développe et les facteurs qui la provoquent

  • Les traitements et thérapies efficaces


Besoin d'aide maintenant ? Vous pouvez réserver nos massages ici.



La douleur au cou en quelques mots


Les douleurs cervicales sont très répandues et constituent la deuxième cause de problèmes musculo-squelettiques après les douleurs dorsales.


Les femmes sont plus fréquemment touchées par des douleurs dans la région des épaules et du cou ou des douleurs dans la colonne cervicale que les hommes. Les douleurs cervicales surviennent surtout à l'âge moyen. À l'âge adulte, un tiers des Suisses et Suissesses souffrent au moins une fois par an de douleurs cervicales qui, soit dit en passant, peuvent également s'étendre à la tête et provoquer des céphalées de tension, plus connues sous le nom de migraines.


La plupart des plaintes sont dues à des tensions dans les muscles et les fascias de la colonne cervicale et de la région des épaules et peuvent être traitées rapidement et efficacement grâce à notre thérapie de la douleur.


Les troubles de la nuque sont également connus sous les termes de raideur de la nuque, torticolis, syndrome cervical ou syndrome de la colonne cervicale. Le syndrome cervical ou syndrome de la colonne cervicale (cervical spine syndrome) décrit des douleurs cervicales et des symptômes accompagnés de douleurs dans cette région, dont la cause réside dans des troubles fonctionnels et/ou des modifications dégénératives (usure) des disques intervertébraux ou des facettes articulaires (parties d'une vertèbre).


Cliniquement, la douleur au cou ne peut pas toujours être distinguée de la douleur aux épaules.










Développement et symptômes de la douleur au cou


La tension musculaire et le raccourcissement des fascias provoquent des douleurs dans le cou et l'arrière de la tête, qui irradient vers les épaules et les bras et peuvent même entraîner un engourdissement des doigts. La plupart du temps, cependant, la douleur se limite directement à la région du cou. Dans de nombreux cas, la douleur au cou peut restreindre les mouvements de la nuque. C'est pourquoi on l'appelle communément raideur de la nuque ou torticolis. Les maladies graves ne déclenchent que très rarement des douleurs dans le cou.


Les plaintes de douleurs cervicales (syndrome cervical) sont généralement inoffensives et peuvent être bien traitées. En effet, les plaintes portent généralement sur le durcissement des muscles, auquel vous pouvez facilement remédier vous-même grâce à des exercices, ou a un bon massage qui permettra de détendre la zone tendue.


Ce n'est que dans de très rares cas que les douleurs cervicales sont le signe d'autres maladies telles que des excroissances (par exemple des tumeurs), des inflammations (par exemple des rhumatismes), des blessures, des infections (par exemple la méningite), la spondylarthrite ankylosante ou l'ostéoporose. Les douleurs cervicales peuvent également faire partie des symptômes de la fibromyalgie. Les personnes atteintes de fibromyalgie sont victimes d'une grande quantité de douleur à divers endroits du corps, qui peuvent également se manifester dans la région du cou.


Si vous présentez les signes suivants ou des symptômes accompagnant une douleur cervicale, vous devez donc consulter un médecin :


  • Douleur au cou après un traumatisme, par exemple le coup du lapin après un accident de voiture

  • Fièvre peu claire, en particulier chez les personnes atteintes de diabète sucré

  • Une perte de poids peu claire

  • Maladies tumorales connues dans le passé

  • Une douleur dans la région de la colonne lombaire (lombalgie) qui dure depuis plus de trois mois indique une spondylarthrite ankylosante, maladie inflammatoire de la colonne vertébrale

  • Défaillances motrices telles que les troubles de la marche

  • Des signes neurologiques, tels que l'engourdissement des bras et des doigts, peuvent indiquer des dommages aux racines nerveuses, la perte de sensibilité à la température des extrémités supérieures peut également indiquer des problèmes dans la zone des racines nerveuses



Traitements, exercices et thérapies efficaces

Le traitement va dépendre de la cause exacte de la douleur. Mais dans la plupart des cas, il va s’effectuer en trois étapes:


1. soulager la douleur par l’application d’huiles essentielles spécifiques, de rubéfiants musculaires et d’application de pochette de chaleur. L'action de la chaleur permet un effet sédatif et décontractant. Les muscles se relâchent et vous vous sentez mieux.

2. relâcher les contractures musculaires et nerveuses et stimuler la circulation sanguine par le massage. Délicatement, avec les mains on peut démêler ces tensions dans la nuques et le cou.

3. Décomprimer les vertèbres cervicales. Des élongations cervicales feront partie du traitement. D'intensité modérée, elles visent une décompression des disques intervertébraux pour soulager la pression à l'intérieur.



41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout